perte cheveux quand inquieter

Perte de cheveux : quand faut il s’inquiéter?

L’être humain perd ses cheveux naturellement plusieurs fois par jour, mais une perte normale peut aller jusqu’à 60 à 80 cheveux par jour. C’est suivant un cycle normal et naturel que le cheveu pousse et tombe au bout d’un certain moment, puis finit par repousser. Cependant, il existe des cas où les cheveux tombent d’une façon anormale, entraînant un dégarnissement et des zones clairsemées sur la tête. Une chute de cheveux qui sort de l’ordinaire est appelée notamment par les médecins une alopécie, et peut se présenter sous différentes formes avec différentes causes possibles.

Les types d’alopécies ou chutes de cheveux

Il existe plusieurs types de chutes de cheveux chez l’homme ainsi que chez la femme, notamment des chutes d’ordre génétique ou héréditaire, ou encore des chutes dues au rythme et à l’hygiène de vie. Chaque type de chute se caractérise par des signes bien particuliers qui apparaissent après un certain moment.

L’alopécie androgénétique est directement liée à l’hormone masculine, elle apparaît lorsqu’un dérèglement des hormones arrive dans le corps humain. Elle est liée à l’hormone masculine qui, si elle dépasse un certain seuil peut donner une perte de cheveux importante.

Une chute de cheveux peut aussi survenir suite à un choc psychologique ou un rythme de vie trop extrême. Manque de sommeil, stress permanent ou mauvaises habitudes peuvent entraîner une perte de la masse capillaire. Il s’agit alors d’une alopécie télogène .

Quand la chute est ciblée dans des endroits bien précis, avec des zones complètement dégarnies il s’agit alors d’un genre de pelade. Engendré suite à une prise de médicament, ou un traitement ou encore si on contracte un champignon capable de déstabiliser la flore du cuir chevelu.

Quand faut-il s’inquiéter ?

L’être humain perd des cheveux tout au long de l’année, mais plus spécialement pendant des périodes bien précises de l’année comme l’automne qui peut durer de Septembre à Novembre. Il n’est pas rare de constater une chute de cheveux plus importante pendant cette saison, mais rien de bien grave car elle finit par se stabiliser au bout de quelques temps.

Une perte normale sera raisonnable, mais si on constate une perte de cheveux pouvant aller jusqu’à 100 cheveux par jour et qui durera plus de 6 mois, alors il y a matière à consulter et surtout à s’inquiéter.

Au bout d’un certain âge, les femmes seront plus sensibles à des pertes de cheveux que les hommes. Surtout avec l’arrivée de la ménopause et ses dérèglements hormonaux. C’est donc au delà de 40 ans qu’il faudra surveiller sa chevelure, si on constate un dégarnissement important au niveau de la raie il s’agit peut-être d’une alopécie androgénétique qui s’annonce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *